La suite des rêves qui se réalisent

Il y a quelques années, j'avais formé le groupe des Dames de Coeur à Québec. Nous étions 6 ou 7, un mercredi matin par mois, à aller déjeuner ensemble, à échanger et s'entraider un peu. Avec le temps, le groupe a changé. Certaines nous ont quittées et d'autres nous ont rejointes.

Il y en avait cependant une particulière, Aline, avec qui, lors du dernier déjeuner que nous avons partagé ensemble, nous avions décidé de partir un projet d'affaires ensemble. Je l'aimais beaucoup. Franche, directe, d'affaires, authentique et vraie. Dans mon for intérieur, j'avais toujours eu envie de collaborer avec elle car je savais qu'elle attirait facilement l'abondance. J'aurais aimé qu'elle soit ma mentor mais je n'avais jamais osé lui demander, trop gênée, et là, ça venait de s'ouvrir ! J'allais enfin travailler avec elle !

Nous nous sommes dit "A la prochaine !" dans le parking avant de se quitter… et je n'ai plus jamais eu de nouvelles d'elle.

Je pensais que c'était à cause de moi qu'elle ne répondait pas à mes messages, sans comprendre pourquoi cependant. Avec mon manque de confiance d'alors en ma capacité d'être aimée, ajoutée au fait que je suis quelqu'un de franc et direct – ce qui touche la susceptibilité de bien des Québécois -, j'ai pris sur moi la responsabilité/faute de cette situation. J'étais triste et déçue mais je ne pouvais rien y changer.

Les années passent

Quand elle a recommencé à écrire dans son blog dernièrement, après plusieurs années de silence, j'ai reçu son article dans un email automatiquement envoyé par son système. Je lui ai envoyé un message. Nous avons alors recommencé à se parler via Facebook elle m'a invitée à la revoir, à ma grande surprise.

Nous sommes allées manger ensemble hier. Nous nous sommes retrouvées comme si de rien n'était, ou presque. Nous avons échangé jusqu'au dessert où le sujet de notre passé est remonté comme une bulle du fond de l'eau qui pope à la surface.

– Je n'ai rien compris de ce qui s'est passé ! lui ai-je lancé alors.

– En fait, je ne me sentais plus bien dans le groupe, ni avec moi, m'a-t-elle répondu. J'avais besoin de recul, de me retrouver mais je ne pouvais pas vous expliquer ce qui se passait.

– Ah bon ? De la façon dont ça s'est passé, je croyais que c'était juste avec moi, que tu ne voulais plus me voir ?

– Non non, pas du tout. Ce n'était pas toi. C'était un tout. Et puis, je n'approuvais pas les agissements de Lola, non plus, et je ne voulais plus la voir. Se dire spirituelle et abuser financièrement les gens ainsi, sans aucun scrupule, me dégoûtait.

– J'ai eu la même réaction que toi après cette rencontre et je ne l'ai plus jamais contactée non plus. Je suis bien contente que ce ne soit pas à cause de moi, ceci dit !

Nous avons continué à échanger et le "fluide" a passé de mieux en mieux. Nous nous sommes vraiment retrouvées avec tout le plaisir qui va avec.

Les projets

Alors que nous étions sur le parking, le resto fermant à 14h, nous avons continué à échanger et sommes arrivées spontanément à parler de mes projets, du Sri Lanka où elle aimerait aller comme volontaire peut-être à la Fondation Bodhiraja dont je m'occupe, ou avec moi pour le tour et la retraite en février 2018.

C'est là qu'elle m'a offert de m'aider. Je ne voyais pas vraiment comment sinon pour certaines parties plus administratives et légales. Elle m'a dit qu'elle serait heureuse de s'impliquer et de m'aider, qu'elle n'avait plus besoin de gagner d'argent et était prête à me donner de son temps et de ses conseils. Je suis restée bouche bée.

– Est-ce que tu accepterais d'être ma "mentor" ? lui ai-je demandé spontanément tout en m'écoutant parler, un peu gênée.

– Oui, avec plaisir !

– Wow… cela me touche tellement ! Ça me vient droit au coeur !

J'en avais quasiment les larmes aux yeux. Cela faisait des années que je demandais à l'univers quelqu'un pour ne plus tout faire toute seule sans pour autant avoir à débourser de grosses sommes, un mentor en fait, un conseiller amical.

L'univers venait de répondre non seulement à cette demande mais il avait aussi répondu à ce souhait que j'avais eu de travailler avec Aline, il y a quelques années.

Deux rêves venaient de se réaliser…

Quand on nettoie le chemin

Ces derniers temps, depuis que je suis arrivée au Québec le 7 mars dernier, en fait, je suis un chemin que j'ai demandé clairement, celui de m'ouvrir à l'abondance et de déconnecter tous les obstacles que mon inconscient y mettait encore. Cela m'a permise de rencontrer et de devenir amie avec une thérapeute avec qui j'ai de nombreux points et avis communs, Lucie Manago. Je chemine avec elle et je débloque tant de croyances, de loyautés générationnelles, de karmas coincés, etc… En tant que thérapeute moi-même, cela me permet ainsi d'aider encore mieux mes clients puisque j'aurai l'expérience et les outils pour avancer dans ce domaine.

Cette rencontre et ce cadeau d'Aline en sont les résultats et je sais que ce n'est que le début d'une nouvelle vie que je suis en train de me créer. Une vie remplie d'abondance, de bonheur, d'amour et de richesses à tous les niveaux.

Petit à petit, on apprend, on découvre, on nettoie et les portes s'ouvrent quand on a décidé et qu'on est vraiment prêt(e).

Êtes-vous prêt(e) à réaliser vos rêves ?

Avez-vous décidé de vivre la vie de vos rêves ?

De tout coeur,

Dominique Jeanneret

Thérapeute en intégration psychocorporelle (PCI)
Accompagnante psycho-spirituelle et énergétique
www.dominiquejeanneret.net
www.facebook.com/dominiquejeanneret4

Merci de laisser vos commentaires ci-dessous pour qu'ils restent avec l'article plutôt que se perdre dans Facebook.

© Dominique Jeanneret, toute reproduction de ce texte permise, en tout ou partie, dans un espace non-commercial, à condition de ne rien y changer et d’ajouter ma signature ainsi que ces lignes et un lien vers www.dominiquejeanneret.net. Merci pour votre collaboration.

 

6 thoughts on “La suite des rêves qui se réalisent

  1. Bonjour Dominique ,

    Vos articles me touchent beaucoup . Oui, je veux vivre la vie de mes rêves et j'y travaille beaucoup. Vous êtes pour moi une Passeuse de Lumière , j'espère que vous allez éclairer mon chemin . 

    Merci pour tout la Beauté que vous partagez . 

    Merveilleux we ,

    Bien à Vous ,

    Eva  

    1. Merci Eva,
      J’aime partager les beautés et les bonheurs que je découvre et vis, pour que tout le monde puisse aussi les vivre. Je vous le souhaite à vous aussi.
      De tout coeur…

  2. Parfois, avec notre manque d'estime, on se met la faute pendant que nous ne sommes pas concernées. De toute façon, le malaise appartient toujours à la personne qui le porte.

    Je ne connais pas cette Aline mais sois prudente, elle semble farouche et blessée, vas-y tranquillement.

    Bonne route vers l'abondance et surtout sois certaine qu'elle est présente, ça vous aidera dans la démarche.

     

    1. Merci pour ton message.
      Je me retrouve dans ce que tu dis à propos d’Aline. Je suis aussi farouche et blessée, on va y aller très tranquillement… Prendre soin des cadeaux de la vie, pas à pas, tout en douceur, pour que le chemin puisse se prendre en confiance.
      Bon chemin à toi aussi, le bonheur est à la clé chaque jour de toute façon 🙂

  3. J'ai 62 ans et je suis à la retraite depuis quelques années.   J'ai habite Québec toute ma vie mais à ma retraite j'ai décidé de quitter ma ville pour une petite vieille maison dans le bas du fleuve à La Pocatière.   J'ai un passé difficile qui malheureusement fait toujours partie de mon présent.   Je voulais dans ce nouvel environnement plus près de la nature oublier, pardonner et surtout me reconstruire.  Retrouver mon vrai être, ma vraie âme. 

    Mes longues promenades le long du fleuve ont été mon Compostelle.  Et j'avoue qu'aujourd'hui je touche ce qui ressemble pour moi le plus au bonheur.  Et ma gratitude est immense.

    J'aimerais vous rejoindre dans ce groupe à Québec.   

    Mon travail pendant plus de vingt ans était celui d'une travailleuse sociale et dans les dix dernières années en environnement.

    Cette demande en toute humilité.   Vous me semblez une grande et belle personne.

    Au plaisir,

    Louise

    1. Bonjour Louise,
      je vous aurais volontiers invitée à ce groupe mais il n’existe plus. Ce que j’organise, quand je quitte, se dissout et je suis partie en voyages…
      Peut-être pourriez-vous l’organiser vous-même en passant par Facebook, en invitant de bonnes amies, etc… C’est ainsi que je faisais.
      Je vous souhaite de trouver un espace d’échanges en belle conscience avec de belles femmes.
      De tout coeur
      Dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *