Sortir du nuage et retrouver sa voie

Sortir du nuage et retrouver sa voie 1

Nous sommes plusieurs thérapeutes et enseignants en présentiel pour qui le passage au virtuel ne fonctionne pas, ou peu, et qui sommes obligées de nous tourner vers le marché du travail car les finances sont au plus bas. C’est mon cas. Cette pandémie a détruit ce qui commençait à lever enfin pour moi.

NOTE : le début de mon article va vous sembler éventuellement déprimé mais allez jusqu’à la fin. Je vais très bien, ne vous en faites pas 😉

J’ai commencé à faire des tournées de stages en Europe et à la Réunion en 2014, à guider des tours au Sri Lanka dès 2015, à être nomade sans domicile fixe six mois par an à l’étranger et six mois en colocation au Québec. J’ai alors réalisé plusieurs rêves mais je ne pensais pas que cette vie allait durer si longtemps. Au bout de deux ans de nomadisme, j’ai demandé en Haut combien de temps j’allais vivre cette vie. La réponse a été: 7 ans.

J’ai terminé cette boucle et je sens qu’il est temps pour moi de passer à autre chose.

Depuis mon retour au Québec, j’organise des ateliers virtuels mais très peu de gens s’y inscrivent. Je n’ai pas la tchatche ni la présence virtuelle pour faire ce type de promotion et je vous avoue que ça m’ennuie vraiment de DEVOIR faire des vidéos, DEVOIR faire tel type de marketing comme ci et comme ça. Un temps fou à DEVOIR faire des choses. Juste le mot DEVOIR me lève le coeur mais je prenais sur moi et respirais en me disant que ça allait passer… néni.

J’ai, par exemple, appris dernièrement, par une coach en marketing que j’ai payée pour comprendre et apprendre, que, lorsque je faisais la promotion d’un évènement, je devais le proposer avec environ une dizaine de présentations graphiques et images différentes. Alors que j’ai toujours appris qu’on devait rester conséquent dans l’image pour une activité marketing, voici qu’on me dit qu’il faut créer dix façons différentes d’attirer les clients. Il est vrai que, de nos jours, les gens sont attirés par l’image en premier, pour beaucoup. Certains peuvent aimer l’image que je crée et d’autres pas. Du coup, s’ils n’aiment pas l’image, ils ne s’inscriront éventuellement pas.

Les temps changent mais je n’ai plus envie de suivre et je ne suis pas certaine de ce que ces nouvelles façons de faire soient plus efficaces. Je suis surtout épuisée par tous les efforts sans fin à mettre pour me déployer et être dans ma mission de vie après près de 25 ans sur le net. Mon coeur n’y est plus.

J’annonce des activités qu’on m’a demandées régulièrement comme le passage d’âmes, retrouver son jumeau perdu ou parler d’expériences de mort imminentes. J’ai à peine quelques personnes qui s’inscrivent alors que je lance la pub à des milliers de contacts.

Mon coeur n’y est pas et je le sens. Du coup, je n’attire pas grand monde. Mon coeur n’en peut plus, surtout, de devoir travailler 90% du temps à faire du marketing pour avoir seulement à peine 10% de plaisir à animer mes ateliers et stages, virtuels ou présentiels. Je ne parle même plus des voyages, pour le moment en tout cas.

Prendre une distance

Je sens que je ne suis plus dans ma voie, dans ma mission, sur mon chemin. Pas de cette façon. Quand ça ne fonctionne pas, quand ça force et coince, il est temps de se retirer pour prendre le recul nécessaire et retrouver son chemin. Ce dont j’ai besoin actuellement. Pour un temps, me retirer et prendre de la distance. Faire le point sur ces sept ans, sur une boucle que je ferme pour en ouvrir une nouvelle.

J’ai la nostalgie des débuts des sites web perso, en 1997, puis des blogs, en 2005, puis de Facebook, vers 2008. Comme tout était plus simple et plus facile. Les lecteurs n’avaient pas tant d’offres alors on était vus. Les technologies et les algorithmes n’étaient pas si compliqués. Aujourd’hui, je trouve que les techniques pour se faire voir sur le net sont tellement devenues une machine à faire du fric que je lâche. Ce n’est pas ainsi que j’ai envie de venir vers vous, de me faire connaître. Je ne veux plus passer des heures par jour devant mon ordinateur à créer et faire du marketing. Je lâche prise et la vie m’amènera les personnes qui auront besoin de moi, tout simplement.

Plusieurs personnes, connaissant ma situation, m’ont offert fort généreusement de l’aide et des idées, et j’en ai été très touchée. « Tu devrais faire ci ou ça, comme ci ou comme ça ».

Je suis fatiguée de FAIRE. Je n’ai plus 30 ans ni l’énergie et la curiosité insatiables pour apprendre que j’avais alors. J’ai toujours été autodidacte et ai tout appris du web sur le tas mais j’ai été dépassée par la technologie il y a longtemps puis par les nouvelles façons de faire du marketing pour en faire une une machine à sous. Je veux ÊTRE dans ce que j’aime, dans ma mission.

Je veux recevoir de l’argent, beaucoup d’argent, et vivre confortablement, là n’est pas la question, mais ces nouvelles façons de se faire connaître me prennent trop d’énergie et je ne veux plus. Je veux sortir de ce nuage dans lequel je me sens embourbée et retrouver mon chemin à moi. Pour m’aider, car je suis humaine ;-)), ma formation en méthodes PEAT que j’offre en consultations depuis peu et que je pratique sur moi-même avec mes collègues de cours. Rapide, efficace, bluffant.

Prendre une voie temporaire pour mieux se retrouver

Alors que mon compte en banque est à sec depuis plusieurs mois et que le gouvernement du Canada m’offre une subvention avec laquelle je peux vivre, je cherchais quand même presque chaque jour du travail depuis mon retour au Canada. Je n’ai pas envie de rester à rien faire et des emplois, il y en a beaucoup à combler !

J’ai postulé à certains qui sont restés sans réponse ou refusés. Le problème est que ce sont des emplois spécifiques qui comprennent des activités spécifiques alors que je suis polyvalente et peux agir à plusieurs niveaux mais ce genre d’emploi ne se trouve pas sur le web. Je le savais et espérais que la vie m’apporte ce dont j’ai envie. Aussi, j’ai 58 ans. Je ne suis plus une petite jeunette dynamique qui est capable de prendre de gros stress.

Hier, veille de pleine lune, j’ai passé plusieurs heures à compléter mes profils des sites d’emploi et en ouvrir d’autres. J’étais décidée à trouver un emploi. Il est temps qu’il se passe quelque chose de bon pour moi. Je dois avoir des rentrées d’argent autres que celles du gouvernement. Je veux travailler et être avec du monde.

Intérieurement , tout en « travaillant » sur ces sites d’emploi, je faisais la liste du genre d’emploi ou contrat que je voulais vraiment, qui emploierait ma polyvalence dans une ambiance à ma vitesse, avec pas ou peu de stress, et un bon salaire. Avec un employeur dans mes âges, dans le coeur, où je pourrais organiser, rassembler, préparer, développer, aider, aimer… et j’ai lâché prise sur l’avenir en faisant confiance que tout arrivera parfaitement.

Un appel surprise

Le téléphone a sonné hier soir, un vendredi à 18h15. Un employeur avec qui j’ai travaillé il y a presque vingt ans, avec qui je n’avais plus jamais eu de contact après mon départ de son bureau en 2004. A ma grande surprise, il m’avait envoyé un petit message en décembre passé mais j’étais en Suisse. Je n’en ai pas su plus alors mais je lui ai annoncé mon retour au pays quand je suis rentrée. (Je lance parfois des gouttes dans l’océan de la vie et elle me renvoie éventuellement les messages ou/et cadeaux qui en découle).

Cet ancien employeur m’a annoncé qu’il ouvre un nouveau bureau et m’a demandé d’organiser cette nouvelle aventure. J’aurai à tout préparer, planifier, organiser, installer, contacter les clients actuels pour leur annoncer et, finalement, être son assistante. A temps partiel, trois ou quatre jours par semaine, depuis la maison pour les mois à venir. Pas besoin de m’acheter des vêtements de bureau !

Surtout, ma polyvalence devrait être honorée pleinement et à la vitesse que je veux avec de bonnes personnes. Ce client et moi avons le même âge à quelques jours près et visons une vie moins stressante. Sans voyager physiquement pour le moment, je vais travailler avec l’international, une autre façon de voyager. Je pourrai aussi arranger mon horaire afin de continuer à animer mes ateliers et stages. Un emploi qui correspond parfaitement à ce que je cherche actuellement.

Gratitude

Quand j’ai posé le téléphone, après notre entretien, j’avais le coeur rempli d’une infinie et profonde gratitude. J’avais senti que, pour un temps, je devais me trouver un emploi pour prendre une distance de ce que je vis depuis sept ans et arrêter de me focuser sur tenter de remplir mes activités virtuelles qui ne me parlent qu’à moitié. J’aime trop le présentiel, sentir et vibrer avec les gens ensemble dans un lieu.

Dans ce nouvel emploi, à titre de travailleuse autonome au début en tout cas, je vais pouvoir oeuvrer à d’autres activités que j’aime aussi même si animer des stages est ma préférée. En tant que HP*-TDAH, j’ai plusieurs cordes à mon arc et j’ai besoin de les faire vibrer ensemble ou l’une après l’autre. C’est ce qui se passe actuellement. Je vais pouvoir m’occuper d’autres cordes qui me font vibrer aussi.

En me couchant hier soir, j’avais le coeur rempli de gratitude envers moi d’avoir décidé clairement ce que je voulais faire dans les mois à venir et avoir, en quelque sorte, appelé un client/employeur avec ce que je désire vraiment. L’Univers a répondu à ma demande et je l’accueille les bras et le coeur ouvert.

Je me donne jusqu’en juillet 2022 pour réaligner ma vie professionnelle et l’amener là où je veux vraiment, qui est encore un autre endroit, pas si lointain. C’est un autre projet de vie qui englobera encore plus de tout ce que j’aime.

Prière

Alors que j’écris cet article, je reçois un petit message par Messenger d’une personne que je ne connais pas. Une « amie » Facebook m’envoie cette jolie prière qui tombe à pic :

Aujourd’hui commence la pleine lune qui, selon la croyance juive, est un moment de guérison. Dites cette prière de seulement 28 mots:

« Dieu, notre Divin Père et Créateur, s’il vous plait, marchez dans ma maison et supprimez tous mes soucis et maladies et, s’il vous plait, regardez et guérissez ma famille. Amen »

Cette prière est très puissante. Passez-le à 12 personnes, dont moi. Une bénédiction vient à vous. Lorsque vous le recevez la deuxième fois, vous n’avez pas à le renvoyer, le courant d’énergie suivra. Ne l’interrompez pas et ne posez pas de questions.

Amen. shabbat Shalom et bon Pourim

Décider

Même si tout ce que j’enseigne et partage dans mes stages ne marche pas forcément pour moi toujours – mais a déjà fonctionné, ce qui me permet de l’enseigner -, LA chose qui est absolument nécessaire quand on veut améliorer ou même changer son chemin est la DÉCISION. Claire, nette et profonde. C’est l’élément déclencheur de tout ce qui va suivre.

C’est ce que j’ai fait hier dans mon coeur tout en cherchant du travail sur les sites d’emploi. J’ai fait la liste claire de ce que j’aimerais avoir à m’occuper dans mon nouvel emploi et la réponse est arrivée à 18h15. La même journée. Quand la décision est claire, la réponse arrive rapidement.

Non non, je ne m’en vais pas. Je continuerai à offrir des consultations, des ateliers et des stages, à écrire des articles et poster sur Facebook. Je vais juste aller m’amuser à d’autres choses entre deux plutôt que de passer mon temps devant mon ordinateur à faire du marketing.

PS : Merci de laisser vos commentaires ci-dessous afin qu’ils restent avec l’article et non dans Facebook ou ailleurs.

De tout coeur

© Dominique Jeanneret
Thérapeute holistique, accompagnante psycho-spirituelle

Reproduction interdite – texte et photos – sous n’importe quelle forme, en tout ou partie, sans mon autorisation.

——————

* HP : haut potentiel, douée. TDAH : trouble de l’attention avec hyperactivité (dans ma jeunesse, je suis plus calme maintenant !).

 

 

73 / 100

12 thoughts on “Sortir du nuage et retrouver sa voie

  1. Bravo Dominique.
    Cet article vaut toutes les méthodes de Marketing du monde, dans tous les temps et toutes les dimensions. Ta lucidité, ton honnêteté, ta résilience, ta capacité d’acceptation et d’adaptation, cette façon que tu as de te confronter et t’aligner courageusement à ce que tu es et ce que tu n’est pas (ou plus…) puis d’exposer aux autres en toute simplicité tes difficultés et ta manière positive de les transcender est ta meilleure « Carte de visite ». Le « marketing » du Cœur ???? La fin d’une histoire est surtout le début d’une autre.
    Mes pensées les plus lumineuses.
    Béatrice

  2. Toutes mes félicitations,
    Merci beaucoup pour ce beau partage, bien souvent tout s’aligne quand on est au clair avec soi-même et avec ses choix.
    Vous ne faites pas qu’enseigner aux autres, vous vous donné l’espace pour expérimenté également votre enseignement et de partager avec autrui.
    Bon cheminement à vous.

  3. Bonjour Dominique. C’est la première fois que je vous écris et pourtant je vous suis depuis très longtemps. Votre partage est éloquent et sincère, je le sens bien. Il m’a vraiment touchée. En entendant quelques « animateurs » discourant sur le développement personnel, l’idée qui me vient le plus souvent c’est : « la course à l’argent ». Tout est dit dans leurs discours et pourtant rien n’est dit, car le principe c’est d’appâter suffisamment pour que nous assistions à des séminaires qui coûtent la modique somme de 3000 €. Quelquefois plus, quelquefois moins.
    Avec vous, je constate que vous êtes en osmose avec ce que vous partagez. Vous avez des hauts comme nous, mais aussi des bas, comme nous. Cela fait de vous une personne humaine avec laquelle, on se sent relié. Longue vie à votre nouvelle activité.
    Bravo pour votre persévérance et votre amour pour les âmes humaines que nous sommes tous.
    Je vous embrasse.
    Marie

    1. Merci beaucoup Marie,
      Votre message me touche et me rejoint tellement. Je suis effectivement juste humaine et c’est ce que je partage…
      Merci pour votre présence,
      Je vous embrasse aussi.

  4. Toutes mes félicitations à vous, vous aviez lâcher prise et tout se place pour vous.
    L’Univers vous a entendu et la vie est bonne pour les bonnes personnes comme vous.

    J’aime recevoir vos bons mots qui nous parlent….et la prière de la sérénité le dit dans ses mots
    et ça se réalise wow super….Prenez soin de vous ma belle dame.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.