Orgueil ou fierté ?

Orgueil ou fierté ? 1

L’estime de soi, la fierté, l’orgueil et le manque de confiance en soi sont des aspects complexes de la psychologie humaine qui jouent un rôle crucial dans la manière dont nous percevons et interagissons avec le monde qui nous entoure. Bien que ces concepts soient parfois utilisés de manière interchangeable, ils englobent des dimensions distinctes :

 

L’estime de soi

C’est le fondement sur lequel repose une perception positive de soi-même. L’estime de soi est intrinsèque et découle de la reconnaissance de sa propre valeur et de la capacité à s’accepter malgré les défauts.

Elle englobe la confiance en ses compétences, la valorisation de ses réalisations et une attitude bienveillante envers soi-même, indépendamment des jugements extérieurs.

 

La fierté

La fierté est souvent liée à des réalisations spécifiques. Elle émerge lorsque l’on prend conscience de ses succès, de ses compétences ou de ses qualités personnelles. C’est une énergie agréable et attirante.

La personne fière a cheminé sur elle-même. Elle a fait des prises de conscience et a guéri des parts de son passé qui l’empêchaient d’avancer et d’être heureuse.

La personne fière a confiance en elle et en ses capacités. Elle est fière dans l’humilité et la simplicité car elle n’a rien à prouver ni aucun manque d’amour à combler. Elle ne cherche pas à être aimée car elle s’aime déjà elle-même. Elle ne cherche pas à dévaloriser pour se valoriser.

La fierté peut être associée à de la dignité. On dit parfois que la personne « a de la classe » qui est un état de présence qui vient de l’intérieur.

La fierté est saine lorsqu’elle est équilibrée et liée à des réalisations positives de soi-même d’abord, des autres ensuite.

La personne fière a de la bienveillance envers les autres, de l’empathie et de la compassion.

Au niveau énergétique, la personne fière rayonne agréablement, est posée et calme.

Orgueil ou fierté ? 2

 

Orgueil ou fierté ? 3L’orgueil

L’orgueil révèle un manque d’estime de soi, lequel est inversement proportionnel à l’orgueil. Plus la personne est orgueilleuse, moins elle a confiance en elle / d’estime d’elle-même.

La personne a besoin d’être vue, reconnue, aimée car elle ne s’aime pas elle-même. Elle porte très probablement des enjeux de rejet et d’abandon dont elle n’a pas conscience mais qu’elle a réussi à contrecarrer en adoptant une attitude de « je, me, moi » pouvant éventuellement faire penser à du narcissisme.

L’orgueilleux a généralement peu de bienveillance envers les autres, d’empathie ni de compassion. L’orgueilleux peut être vaniteux, arrogant, hautain. Il veut à tout prix être aimé mais son attitude attire le contraire.

L’orgueilleux a besoin de se sentir supérieur. Il peut chercher à dominer les autres et à ignorer les perspectives différentes. Il va chercher à dévaloriser pour se valoriser.

Contrairement à la fierté, l’orgueil peut être un obstacle à la croissance personnelle en fermant la porte à la remise en question et à l’apprentissage.

L’orgueil peut conduire à la déconnexion des réalités.

Au niveau énergétique, la personne orgueilleuse est fermée et, même si elle sait faire rire tout le monde, par exemple, elle ne rayonne pas le bonheur. Elle est souvent mal à l’aise et nerveuse et dégage une énergie désagréable qui peut même être repoussante.

 

Le manque de confiance en Soi

L’enjeu principal de l’orgueil, le manque de confiance en soi, reflète une perception négative de ses propres capacités. Cela peut être le résultat de critiques constantes, d’échecs répétés ou d’une comparaison constante avec les autres. Il découle de l’enjeu d’abandon / rejet.

Le manque de confiance en soi peut entraver le développement personnel et professionnel en limitant la prise d’initiatives et en créant des barrières à la réalisation de son potentiel.

 

Conclusion

La nuance entre l’estime de soi, la fierté, l’orgueil et le manque de confiance en soi réside dans la source et la nature de l’évaluation personnelle.

Cultiver une estime de soi saine et une fierté équilibrée peut être bénéfique, tandis que l’orgueil excessif et le manque de confiance en soi peuvent entraver le bien-être émotionnel et la croissance personnelle.

Il est essentiel de reconnaître ces nuances pour promouvoir un équilibre mental et émotionnel qui favorise le développement personnel et les relations harmonieuses avec les autres.

Avec tout mon Amour,

Dominique

© Texte Dominique Jeanneret – Vous pouvez reproduire ce texte dans votre site ou blog non-commercial à condition de ne rien y changer, de laisser ces dernières lignes et le lien vers ce blog https://dominiquejeanneret.net par respect pour l’auteure, que vous le preniez en entier ou juste un bout. Merci !

.

 

 

 

 

75 / 100

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.