J-1 avant le départ pour la France : choisir d’ÊTRE ou de FAIRE ?

J-1 avant le départ pour la France : choisir d'ÊTRE ou de FAIRE ? 1

Que le temps passe vite. Me semble que c’était hier que je prenais mon billet d’avion ! J’ai encore du ménage à faire, plein de petits détails à vérifier et passer la dernière journée à l’école avec le transfert des données et connaissances à mon remplaçant ! Ouffff…. 😇😊🥲

Ça fait longtemps que je n’avais pas eu un programme aussi clair à l’avance. Le fait est, et je ne sais pas si vous l’avez remarqué, que, il y a encore 2-3 ans, on «voyait» vers l’avant. On sentait ce qui allait arriver, vers quoi on allait mais là, plus rien. Alors, d’avoir un agenda aussi calé pour les deux mois à venir est vraiment étrange.

Depuis avant la pandémie, on ne sent ni ne voit plus rien et je ne suis pas la seule. Même les plus sensibles et médiums sont dans cette situation.

Encore cette semaine, deux personnes («normales») m’ont consultée pour la même raison : «J’aimerais savoir vers quoi je vais, ce que j’ai à faire. Je ne vois plus rien, je ne sais pas où je vais et je ne sais pas vers quoi me tourner».

Ma réponse a été la conclusion de mon propre vécu : ces dernières années, pandémie incluse, nous ont obligés à nous arrêter pour apprendre à vivre dans le moment présent, à être dans l’ÊTRE et non plus dans le FAIRE, à prendre soin de soi, à se poser les bonnes questions et cheminer vers soi-même.

La Vie nous a remis devant nous-même, sur le bout de notre nez. Là où on ne regarde d’habitude pas car on est toujours vers l’avenir, à projeter, programmer, organiser, FAIRE.

Comme on ne voit ni ne sent plus vers où on va, on n’a pas le choix que de s’arrêter et de se regarder. Non pas le nombril mais, positivement égoïstement, SOI et notre ÊTRE.

Comme si la Vie nous a amenés dans cette situation car on ne comprenait pas que c’est la seule façon d’être Heureux. «Il est temps qu’on les confronte à eux-mêmes ! Ils ne comprennent pas et n’arrêtent pas de se plaindre alors que c’est devant leur nez !» de dire nos anges, ou Dieu, ou on l’appelle comme on veut.

En acceptant d’ÊTRE et non plus de FAIRE, on peut alors, du moment présent, créer l’avenir et non pas, de l’avenir, croire qu’on va vivre heureux dans le présent puisqu’on était tout le temps en train de courir à l’avenir en se plaignant de ne pas trouver le bonheur… qui est dans l’instant présent.

Pour beaucoup, c’était la tasse de thé. Cette insatisfaction permanente du «manque» de bonheur, de ne jamais être heureux.

Beaucoup se sont plaints des confinements, certains même n’ont pas supporté et ont quitté ce plan et tout est parfait ainsi. Ils ne savaient JUSTE pas comment ÊTRE et apprécier les petits bonheurs de chaque moment présent car on ne leur avait pas montré.

On le cherche tous, ce bonheur et cette capacité d’ÊTRE dans le moment présent. On naît avec mais on oublie vite, pris dans notre éducation du FAIRE, pour la majorité d’entre nous.

C’est parce que, le Bonheur, il est seulement dans…. le moment présent <3

Mais je m’égare ! Quand mes doigts commencent à pianoter, mon coeur lui dicte des choses dont je ne me serais même pas doutée et je dois parfois l’arrêter sinon je vous en ferais de belles tartines !

Tout ça parce que je venais juste vous parler de mon programme tout organisé des deux prochains mois 😅

Le voici ! (Cliquez sur le lien)

Je vous laisse ! J’ai encore plein de choses à FAIRE avant d’ÊTRE dans l’avion ! Là, c’est le moment où je lâche tout pour vivre chaque instant dans le bonheur de voyager et de rencontrer de belles personnes… dans l’ici et maintenant.

Beau jeudi et à tout bientôt !

De tout coeur

Dominique Jeanneret

 

.

10 / 100

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 thoughts on “J-1 avant le départ pour la France : choisir d’ÊTRE ou de FAIRE ?