Ces mots qui gardent l’Amour vivant

Ces mots qui gardent l'Amour vivant

Quand on est jeune, on a les hormones en feux d’artifice, le coeur en artichaut qui s’ouvre en chou-fleur dès la plus petite attention romantique qu’on nous offre. On a le besoin incontrôlable de se laisser aller à la chimie physiologique qui pétille et illumine notre vie en lien avec celle d’un(e) partenaire.

On ne réfléchit pas. On fonce. On « tombe amoureux »… pour tomber tout court quelques temps/années plus tard, souvent. L’Amour n’était pas au rendez-vous suite à cette connexion psychologique (le besoin d’être aimé qui n’est finalement pas comblé par l’autre) et physiologique (l’attirance physique). On passe de la passion à l’ennui, aux conflits puis à la séparation.

Une nouvelle sagesse

A 50 ou 60 ans, ou plus, on n’en est plus là. Les hormones se sont calmées même si la chimie est toujours là. Surtout, on a évolué et on a appris sur notre attitude en relation et avec nos dépendances. On a grandi et on a acquis une maturité émotionnelle. On se voit aller beaucoup plus. On est capable de prendre de la distance de ce qu’on vit plutôt que de rester la tête dans les complications et les conflits. On a le pouvoir de se choisir et de reprendre son pouvoir plus facilement.

Surtout, on a appris que L’Amour, ça commence par soi-même. Cet Amour qu’on accueille en Soi, qu’on fait grandir au fil du temps, cet Amour qu’on peut alors partager avec l’Autre sans se faire aspirer ni envahir car on est complet et non plus vide. Un Amour fort mais calme, puissant mais intègre, intense mais doux, un Amour vrai et authentique, un Amour sain. Un Amour qu’on aspire à donner et recevoir de tout notre coeur dans un équilibre choisi et alimenté à chaque instant entre les deux partenaires.

Ces mots qui gardent l'Amour vivant 1Même si on a vieilli, on reste jeunes dans notre coeur quand les deux se rencontrent, se découvrent, s’apprivoisent. On est de vrais ados qui ont envie de s’amuser, qui laissent leur coeur s’ouvrir doucement l’un à l’autre tout en prenant soin de leur coeur qui a assez souffert de ce qu’il croyait être de l’Amour.

Le sentiment qu’on ressent pour l’autre n’est plus de la passion amoureuse comme quand on était jeunes mais ressemble à une belle affection qui grandit doucement dans notre coeur jusqu’à prendre, un jour, plus de place qu’on aurait pensé. Cette affection devient un attachement, devient une nouvelle forme d’amour paisible et fou à la fois. Elle devient doucement de l’Amour qui remplit et illumine notre coeur.

Aussi, cet Amour apprend à ne plus être dans les attentes mais à vivre au moment présent et à apprécier chaque instant ce qui permet de faire grandir la relation de façon libre et attachée à la fois.

L’Amour fait se rencontrer et se heurter deux plaisirs essentiels mais contraires : le plaisir de s’attacher et le plaisir d’être libre. – Jacques Salomé

Vivre l’Amour autrement

On n’est pas à risque de rien, bien sûr, mais on ne veut plus vivre les hauts et les bas, les considérations compliquées, la trahison, l’envahissement, la dépendance affective et tout ce qui a fait mal dans nos anciennes relations. On se voit aller. On analyse rapidement. On comprend et on agit en fonction de ce qu’on veut vivre ou pas. On avance pas à pas dans la relation. On n’y saute pas à pieds joints. On se fait la cour, d’une certaine façon.

On « monte en Amour ». On laisse se développer des sensations qu’on a connues jeunes d’une façon plus « sage », plus calme, plus consciente, surtout. On sait ce qu’on veut et ce qu’on ne veut plus vivre. Même si on se laisse aller à quelques compromis, on n’en fait beaucoup moins que quand on était jeunes. On se souvient des peines d’amour qu’on a vécues. Des peines de détachement, surtout car, ce qui fait mal, c’est l’attachement brisé.

Les petits mots d’Amour

A travers ces pas, on offre des petits messages qui font comprendre à l’autre qu’il/elle devient important/e dans notre vie comme, par exemple :

– Je me réjouis / j’ai hâte de te voir !
– Je suis content de savoir qu’on se voie bientôt !
– Tu es précieux pour moi
– Merci d’être dans ma vie
– Tu me manques
– Les enfants ne seront pas là pour notre petit souper, on sera tranquilles
– J’aimerais que tu rencontres mes enfants / ma famille / mes amis
– Je suis heureux de t’avoir dans ma vie
– Je t’aime…
– Etc….

Nous sommes tous humains. Même si nous sommes en cheminement personnel et avons réglé une bonne partie de nos enjeux et blessures intérieures, nous avons tous besoin que l’autre nous témoigne son affection, nous permette de croire qu’on peut l’aimer et qu’on en est aimé. On ne peut pas deviner les sentiments que l’autre a pour nous s’il ne nous les témoigne pas clairement.

Même si nos parents ne nous les ont pas offertes, ces phrases doivent faire partie de la relation que nous créons avec l’autre. Même si on a été échaudé voire trahi par le passé, qu’on a eu l’impression que de témoigner son affection à l’autre n’a fait que lui donner des munitions dont il/elle s’est servi ensuite contre nous, cette nouvelle relation est différente car nous la voulons consciente.

Créer l’inverse de ce qu’on veut car on a peur

Témoigner de son Amour avec Amour attire l’Amour.

Avoir peur de nommer ce qu’on ressent (par peur d’être envahi ou trahi ou qu’il s’en aille), de ne pas lui dire l’affection qu’on a pour lui/elle, va créer ce dont on a peur. L’autre va finir par s’en aller car il ne sait pas ce qu’on lui porte comme sentiments. Il ne peut pas le deviner. Même s’il a un bon ressenti, il ne peut pas en être certain et, pour pouvoir se déposer sainement dans la relation, il a besoin de le savoir.

Si on ne répond pas à son Amour par le nôtre, l’autre va faire exactement ce dont on a peur : il va partir. Notre peur (que l’autre parte) aura été réalisée alors qu’au fond de nous, c’est le contraire qu’on voulait.

L’Autre nous aime mais il s’en va à regret et le coeur en peine. Il se respecte. Il ne peut pas aimer pour deux. Il ne peut pas aimer sans savoir ce que l’autre ressent et ne sache si les intérêts sont les mêmes pour créer cette relation.

Une relation ne peut pas être tenue juste par un des deux partenaires. Il ne peut pas y en avoir juste un qui aime et l’autre qui prend. Le lien d’Amour, c’est comme l’Amitié, ça doit aller dans les deux sens.

Aimer, c’est se détacher

Si on ne s’Aime pas, on ne peut pas entrer en relation vraie car cela crée une relation basée sur les manques et les blessures et non pas sur l’Amour. Aimer, c’est se détacher de la dépendance à l’autre pour vivre pleinement dans l’Amour de Soi puis de l’Autre.

L’Autre ne vient pas combler un vide ni prendre de notre Amour. Il vient partager son Amour.

AIMER vraiment, c’est prendre des risques. Celui d’oser Être qui on Est et nommer ce qu’on ressent vraiment. Celui d’oser s’engager dans une relation sans perdre sa chère liberté tout en osant se permettre un attachement sain et harmonieux.

AIMER vraiment, c’est s’Aimer d’abord et avant tout, de façon pleine et entière, pour pouvoir partager cet Amour avec l’Autre.

A lire : 7 règles d’or pour faire durer votre relation amoureuse

Avec tout mon Amour,

Dominique

© Texte Dominique Jeanneret – Vous pouvez reproduire ce texte dans votre site ou blog non-commercial à condition de ne rien y changer, de laisser ces dernières lignes et le lien vers ce blog https://dominiquejeanneret.net par respect pour l’auteure, que vous le preniez en entier ou juste un bout. Merci !

.

 

 

80 / 100

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 thoughts on “Ces mots qui gardent l’Amour vivant