Mon ADN tourne-t-il à l’envers ?

Dans le train entre entre Genève et Montpellier…

Pour une rare fois, on a le WiFi dans le train 🤗 qui file à quasi 300 km/h. Dos au vent (= à l’envers du sens de la marche), je vois défiler les paysages encore verts de ce coin de France.

Les voyages en train et en bus sont l’occasion de lire, tricoter ou simplement réfléchir à ma vie.

Débordement

Je viens de passer une semaine chez ma cousine et mon cousin qui sont tellement agréables et généreux avec moi. Je ne sais comment les remercier mais mon coeur est rempli de gratitude.

Ce matin, avant que j’aille à la gare, ma cousine m’a serrée fort dans ses bras en me disant une phrase qui se terminait par « … qu’on t’aime toujours très fort ».

Gloups. Oufffff. Je ne l’avais pas sentie arriver, cette jolie phrase. Disons que ce n’est pas dans nos habitudes de se le dire non plus.

Mon cœur s’est gonflé d’un coup, au bord du débordement. J’ai retenu ma respiration pour ne pas fondre en larmes, comme j’ai appris à si bien faire depuis toute jeune. Réflexe familial en famille. Ma cousine a vu, quand même, puisque je n’arrivais plus à parler de peur de laisser le barrage s’ouvrir en ouvrant la bouche.

Sans raison aucune, en tout cas plus ou moins inconnue à ma conscience pour le moment, je me sens fragile. J’ai déjà versé quelques larmes hier matin quand on a parlé de quelque chose au petit déjeuner. Je me suis étonnée de ma réaction tout à fait inattendue, inondant discrètement ma serviette de gouttes d’eau roulant sur mes joues.

Alors dans ce train, tranquille, j’en profite pour me connecter à cette tristesse qui veut supplanter ma bonne humeur car, dans le fond, je ne me sens pas malheureuse. J’ai l’impression d’être dans un arc-en-ciel où bonne humeur et tristesse se baladent côte à côte de façon sympathique. Tantôt je ris, tantôt je verse une larme ou deux, sans trop savoir pourquoi.

Ce qui monte, c’est que je me sens lasse de quelque chose, fatiguée, c’est vrai. Lasse de tout faire seule, de A à Z, dans tous mes projets. C’est ce qui me pèse le plus depuis un ou deux ans. C’est l’histoire de ma vie depuis toute petite. Depuis l’âge de neuf ans, en fait, jour où le beau-père a eu un geste d’une violence extrême qui a failli tuer ma mère. J’ai compris ce jour-là que, sans elle, je n’avais que moi. Avec la prise de conscience et le travail thérapeutique, j’ai appris à déléguer et à travailler en équipe depuis. En tant que travailleuse autonome, cependant, je n’ai pas encore les moyens de payer personne pour m’aider. Enfin c’est ma croyance et je compte bien à ce que ça change d’ici 2020.

Gratitude pour une vie où les rêves se sont réalisés

Inversement, je suis toujours heureuse de voyager et animer des stages, prendre des photos et écrire. Quatre rêves qui se sont réalisés depuis 2014. Avec, en prime, rencontrer de belles personnes un peu partout avec qui j’ai noué de belles nouvelles amitiés.

Je suis gâtée partout où je passe. Je me sens appréciée, aimée et j’aime beaucoup toutes les personnes qui partagent ou passent dans ma vie. J’ai tous les jours un lit douillet où dormir au chaud et de quoi manger à ma faim. C’est plein de petits et grands bonheurs quotidiens que j’accueille, remarque et apprécie vraiment.

Que vouloir de plus ?

Toujours plus

Je n’aime pas l’idée de ne pas être capable de se contenter de ce qu’on a, ce que j’ai été tout à fait capable de faire ces quatre années de nomadisme. Je tente donc de me persuader que tout va bien ainsi… Pourtant, depuis quelques temps, mon coeur est triste…

  • Ma maison. J’ai un petit appartement et des voisins bruyants.
  • Un amoureux avec amour réciproque. Jamais eu. Je n’en ressens pas de manque mais l’idée d’avoir un compagnon de vie avec qui partager plein de belles choses m’enchante.
  • Un compte en banque bien rempli dans le sens positif pour me permettre de vivre et voyager agréablement.
  • Une personne pour s’occuper de mon administration et marketing.
  • La tête libre de penser à tout le temps « gagner » de l’argent, ou ne pas en dépenser, pour avoir l’espace et le temps de finir mes bouquins et les publier enfin, pour apprécier la vie…
  • Sentir que j’ai une famille vraiment, des gens en qui j’ai le droit de croire et de vivre des liens continus autres que passagers.

Je n’ai pas.

Mon ADN tourne à l’envers

Pourtant, les gens que j’ai côtoyés ces derniers temps, ma famille, mes amis, les ont, pour la plupart. Ils leur en manque peut-être un ou deux de ma liste mais en gros, ils les ont. C’est donc la preuve que je peux les avoir moi aussi puisque la vie me les montre chaque jour (sinon je vivrais dans la rue).

Et ce n’est pas que je ne travaille pas, professionnellement parlant, pour alimenter le compte en banque, par exemple, ainsi que sur moi pour comprendre mes croyances limitantes, mon karma, etc. On dirait que mon ADN tourne toujours à l’envers malgré tous mes efforts.

« J’ai l’impression d’avoir été un monstre dans d’anciennes vies ». Cette phrase me revient ces derniers temps et le découragement qui va avec. Une phrase que je me disais parfois, tout au long de ma vie, dans les moments difficiles.

En 2015, j’ai travaillé sur cette phrase qui s’est avérée vraie. Avec un moine au Sri Lanka, nous avons déconnecté un gros poids lourd karmique. J’avais été un monstre dans d’autres vies. Le karma a été déconnecté et je devais être enfin heureuse. Surtout, ça a été la fin de la dépression que je traînais depuis l’âge de 18 ans. J’en avais 52.

Depuis, ma vie a été effectivement beaucoup plus agréable. Plus aucune trace de dépression. Humeur équilibrée, douceur et paix… L’argent, l’amoureux, la famille proche, par contre, niet. Rien de plus ou rien du tout. Loin de mon projet de maison-gîte spécial…

C’est de là que provient ma tristesse, ma fragilité, mon manque de motivation, d’énergie.

Une larme vient de se percher au bord de ma paupière pour ne dire que j’ai bien mis le doigt sur une cause.

Je suis découragée. Fatiguée.

J’ai beau apprécier avec une profonde gratitude chaque moment de ma vie, tous les gens que je croise, tous les lieux que je visite ou suis hébergée avec toujours beaucoup de gentillesse et de générosité, plein d’amour aussi, que je reconnais et apprécie énormément, on dirait que mon cœur ne s’en contente plus comme il l’a fait ces cinq dernières années.

Mon cœur veut créer des projets mais le compte en banque est vide et je n’arrive pas à le remplir. Dès qu’il se gonfle un peu, il dégonfle quasiment aussitôt, des dépenses imprévues… Retour à la case départ.

Lac de Guyère et Moléson enneigé

J’aimerais ne pas avoir à devoir m’occuper d’argent. Juste être heureuse à animer mes stages et mes voyages.

J’aimerais pouvoir contempler la vie avec bonheur et satisfaction sans que la petit voix du devoir qui me dit d’aller travailler, 7/7, me rappelle à l’ordre tout le temps. Ce qui a été un grand plaisir pendant des années devient une corvée, un devoir. Exactement ce qui amène au burnout et je ne veux pas.

L’année 2020 en sera une d’un tournant, encore une fois. Ça passe ou ça casse. Je vis confortablement de mes activités ou… Je n’ai pas encore décidé de l’alternative car je n’en vois pas ! 😉😊 Je sais que je suis sur MON chemin et que je vais continuer à développer ces activités que j’aime tant. Peut-être même en ajouter une ou deux qui trottent dans ma tête.

Libérer le passé

Quoique j’aie fait dans mes vies passées et même dans cette vie-ci (je suis loin d’être une sainte et je n’ai pas toujours été gentille), je ne sais pas ce que j’ai fait dans mes vies passées qui m’amène à attirer encore une telle vie de nomade solitaire et sans le sou. Mes vœux de pauvreté de bonne soeur ou de moine des vies passées sont pourtant terminés 😉.

Quand je vivais au Sri Lanka ces dernières années, je me suis dit parfois que je vivais comme les moines mais sans la robe, sans temple ni équipe autour de moi. Une nonne indépendante, sans domicile fixe, qui est hébergée et nourrie contre des services de soins, consultations, aide psychologique, et qui repart avec son baluchon une fois le service rendu.

Pardon

Alors, puisque je ne sais pas ce que j’ai fait de monstrueux dans mes vies passées et que je veux passer à autre chose, inverser mon ADN dans le bon sens ;-), je veux aujourd’hui… demander pardon à l’univers et à toutes les personnes que j’ai blessées, de quelque façon que ce soit.

Je me demande aussi pardon pour tout le mal que j’ai pu faire. Je ne savais pas faire autrement. J’ai fait comme on m’a appris ou transmis. Pardon à moi encore pour ce que je me suis fait, du coup, à vivre cette vie difficile.

Nouvelle énergie

Parfois, je me dis « Pousse-toi un peu et relance la machine ! Tu commences à t’écraser et à te confirmer toute seule que tu deviens vieille ! ». J’ai juste 57 ans. Ma mère, à cet âge-là, travaillait trois jours par semaine comme infirmière et profitait de la vie le reste du temps, son compte en banque bien rempli par son ex-mari qu’elle avait fini par quitter.

Je suis fatiguée même si j’aime infiniment les stages que j’anime, les gens que je rencontre, etc. Je vais donc encore donner mon 200% pour les activités à venir et, une fois rentrée au Québec fin novembre, je vais me permettre d’hiberner quelques semaines, tranquille chez moi, jusqu’au retour en Europe le 15 janvier 2020 puis de février à avril au Sri Lanka pour de nouvelles aventures.

« Tu es toujours à un choix de vivre une vie complètement différente  »
ai-je vu me sauter aux yeux en ouvrant Facebook tantôt.

Je ne suis pas loin de faire ce nouveau choix, de nouveaux projets, une nouvelle façon de fonctionner, de nouvelles aventures. Je ne resterai pas longtemps dans mon trou cet hiver ! En général, le temps d’hibernation permet aux idées de se remettre en place, aux rêves d’émerger clairement, aux intentions de se placer, aux décisions d’être prises et… au nouvel avenir de se réaliser !

Arrivée à Montpellier, mon ami m’attendait. Le soleil plombe, la chaleur douce et les cadeaux continuent d’affluer avec douceur. Gratitude infinie pour ce que j’ai créé jusqu’ici. Je suis choyée et me sens privilégiée de tout ce que j’ai réussi à créer jusqu’ici. J’enclencherai bientôt de nouvelles étapes… « Watch out ! » comme on dit au Québec, y’a des choses qui vont changer, pour le mieux, en 2020 !

De tout coeur

PS 1 : Merci de laisser vos commentaires ci-dessous afin qu’ils restent avec l’article et non dans Facebook ou ailleurs.

PS 2 : Pour me suivre dans mes voyages et recevoir des pensées inspirantes tous les jours, cliquez sur J’AIME ma page Facebook et n’oubliez pas de vous y abonner pour recevoir les notifications de publications.

Dominique Jeanneret

© Tous droits réservés, reproduction interdite en tout ou en partie, sans mon autorisation

 

 

16 thoughts on “Mon ADN tourne-t-il à l’envers ?

  1. Je vous lis chaque jour.
    Pour une raison que je déteste (€) j’ai hésité jusque la veille à vous rencontrer à Verviers récemment. Ce que vous venez d’écrire m interpelle pcq j’ai peur d’avouer qu un compte vide une grande solitude, un schéma familial que je m efforce de fermer. mes propres sabotages sont effectivement un frein pour avancer dans mes choix. Personne ne sait et c’est mieux. Je suis fière de mon chemin spirituel ces dernières années et de la personne que je sais maintenant que je suis et que je peux m aimer. Je sais que j’ai cette chance que personne ne peut acheter : Dans ma vie il n’y a pas de malheur drame maladie accident chagrin. Donc il est important que je vive au présent. J’ai perdu 50 ans à vivre comme un robot avec ma carapace et toutes mes peurs et angoisses Alors, si je peux vous envoyer du courage de l espoir que vos intentions soient entendues le temps de vous reposer, Je vous le dois avec gratitude en retour de vos écrits qui nous portent et nous guident. Merci

  2. Coucou ma do,
    Comme je te comprends ….😞
    Mais …..🍀😀
    Il te manque juste un amoureux (😍 a moi aussi tu sais….) pour tout rebooster dans ta vie …
    Il t attend quelque part😍
    Ç est simplement que le développement de tes ailes pour devenir cette femme autonome, libre et indépendante, donc une vraie femme de coeur ❣️fait que contrairement à beaucoup d autres tu attends le vrai amour , l amour inconditionnel, pas l amour attente de comblement de besoins ….
    Ç est tout à ton honneur ma Do et sois justement fière d être cette femme …
    Nous sommes libres et émancipées du bonheur de l autre car nous sommes créatrices de notre propre bonheur !
    Il ne te suffit donc plus qu à croire à l’existence sur cette terre d un homme qui respecte et honore cette philosophie 🍀, mais comme ton âme n y crois pas encore …. son âme ne peut pas te trouver !
    Ç est tout simple
    Penses y et reparlons en si tu le souhaites 😍
    Je t aime fort moi en tous cas même si je ne peux te l’exprimer au quotidien je sais bien 😉 💝
    Je t embrasse ma do✨✨✨💖💖💖💖💖
    Anne

  3. Bonsoir Dominique, nous ne nous connaissons pas mais j’aime vous lire et votre sincérité et votre pudeur me touchent beaucoup, je comprends votre tristesse et quel courage malgré tout de continuer votre chemin de vie mon rêve est de partir un jour avec vous au Sri Lanka, qui sait peut-être pourra t-il se réaliser ? si l’univers pense que c’est mon chemin. j’ai moi-même très peu d’argent et aussi un chemin surtout en ce moment pas facile et je suis parfois dans un brouillard total mais j’essaie d’aller toujours de l’avant, d’avoir de nouveaux projets, ce soir j’ai participé a une soirée interreligieuse de recueillement et de silence pour la terre, avec des moments de silence, des textes lus et de magnifiques chansons spirituelles dans la cathédrale de Freiburg in Breisgau en Allemagne à75 km de Strasbourg . Reposez-vous bien et prenez bien soin de vous et à bientôt peut-être. je vous embrasse Marie

    1. Merci beaucoup Marie, votre message me touche beaucoup et je vous en remercie.
      Ce sera une joie de vous avoir un jour dans une de mes activités dans le monde.
      Prenez soin de vous et on reste en contact, comme on le fait depuis des années 😉
      De tout coeur, je vous embrasse aussi

  4. Idees en vrac:
    Plusieurs personnes oeuvrant pour la lumière s entourent de benevoles. Y as tu pensé?
    Quelle est ta date de naissance?
    Continue ton ho, oponopono, c est magique.
    Tu dis que les gens autour de toi on ci ou ça,
    Mais tu as peut être qq chose que eux peuvent t envier.
    Tu es quadrilingue francophone quebecois, français, suisse, réunionnais, anglophone aussi! Tu voyages et enseigne en de multiples coins lointains du monde . C est pas donné à tout le monde.

    Notre présent est le résultat de nos choix et décisions.
    Et si tu devenais organisatrice pour qq un.?
    Ou si tu t associais comme tu fais pour se voyage à Font Romeu?

    Pendant ton hibernation peut être que la lumière pour 2020 jaillira. Je te le souhaite.

    1. Cher Bernard, merci pour ton message dans lequel je réponds à tes questions :

      Plusieurs personnes oeuvrant pour la lumière s entourent de benevoles. Y as tu pensé?
      – Quelle personne travaillerait gratuitement pour aider qqn à gagner de l’argent ?

      Quelle est ta date de naissance?
      – 4 août 1962, pourquoi ?

      Continue ton ho, oponopono, c est magique.
      – Oui c’est super 🙂

      Tu dis que les gens autour de toi on ci ou ça,
      Mais tu as peut être qq chose que eux peuvent t envier.
      – Beaucoup m’envient de voyager et faire ce que j’aime. Ils croient que je suis riche parce que je voyage…

      Tu es quadrilingue francophone quebecois, français, suisse, réunionnais, anglophone aussi! Tu voyages et enseigne en de multiples coins lointains du monde . C est pas donné à tout le monde.
      – C’est à peu près ça, merci 😉

      Notre présent est le résultat de nos choix et décisions.
      Et si tu devenais organisatrice pour qq un.?
      – Tu oublies mes presque 10 ans à être organisatrice pour d’autres thérapeutes au Québec, du Québec et de l’étranger ! Je n’en vivais pas non plus. J’ai décidé, il y a deux ans, de m’occuper d’organiser pour moi seule maintenant.

      Ou si tu t associais comme tu fais pour se voyage à Font Romeu?
      – Oui bien sûr mais les bénéfices sont splittés de moitié… on en revient au même souci.

      Pendant ton hibernation peut être que la lumière pour 2020 jaillira. Je te le souhaite.
      – Merci mille fois et merci d’être là. Au plaisir de manger ensemble cet hiver pour mieux continuer de papoter et se raconter nos aventures !
      QUe le meilleur soit pour toi et Francine.

  5. tres chere et douce lumiere que tu es,
    bien le bonjour à toi, je t’écris parce que j’ai lu ton article sur ton blog concernant cette tristesse que tu traines… à dire vrai, si ej dois être honnete avec toi, ej je le veux oui, je dois t’avouer que ca ne m’étonnes pas, non pas que tu le mérites, loin de la…
    ce que je veux dire par la c’est que j’ai observé, noté, chez toi une difficulté à recevoir, à recevoir un compliment, à recevoir une belle chose, à recevoir ce qui te revient de droit à dire vrai. en ce sens comment l’univers pourrait il t’envoyer un cadeau, si tu bloques la reception? je sais que c’est inconscient, je sais aussi que tu as conscience de cette difficulté qui est tienne à recevoir, on pourrait voir à travers toutes ces epreuves un test, le test de quand est ce qu’elle va cesser de se malmener. un grand sage à dit si tu ne sais pas comment te faire du bien, cesse de te faire du mal. te faire du mal. on pourrait croire qu’il n’en n’est rien, que ta vie, tes activités, tes soins, tes stages, sont la la preuves que tu t’aimes suffisament pour offrir aux autres…quenini je parle d’une profondeur d’amour pour ton être. ce divin qui est en toi. ta puissance, puisque tu l’es puissante crois moi, « suffit » quand bien meme j’aime pas ce mot, à donner à ceux qui n’en sont pas la ou tu es rendu dans le rapport à leur propre être divin. mais qu’en est il de toi? tu n’es pas seule, tu n’as pas à l’être, si tu rencontres des difficultés tu peux aussi demander de l’aide. Dans ton article, si je me rapelle bien, tu dis avoir compris très vite que tu serais seule avec ta mère. pardonne moi si je me trompe, ta mère n’étant plus tu te retrouves donc vraiment seule. Je sais que cette croyance est très limitante et t’entrave, je sais que tu l’as mise en place parce qu’a l’époque il le fallait, mais tu sais aussi bien que moi qu’aujourd’hui faut lever le pied sur celle ci, te faut aller chercher au fond de toi cette petite fille qui pensait ca à l’époque, et lui expliquer qu’aujourd’hui tu es la, qu’elle n’est plus seule, que les autres, l’autre peut trouver une place près de toi sans anticiper un quelconque souffrance.
    je n’ai aucun conseil à te donner à toi ma chère amie, je voulais juste partager mon point de vue s’il peut t’apporte un éclairage, si celui ci peut te permettre de te décaler un peu et de voir les choses différement…
    tu mérites les étoiles dans un ciel de plein jour, tu mérites des arcs en ciel la nuit, tu mérites tellement de choses… parce que oui tu es douce, gentille, infiniment intelligente, de cette intelligence de vie j’entends, tu es un cadeau, alors donne toi, dans le sens donne à cet être que tu es l’amour qu’il mérite, prend la ou on te donne, tend ta main quand tu as besoin qu’on la saisisse…
    j’espere tres chère Dominique n’avoir en rien affecté negativement parlant ton être
    je t’envoies mille et un calin !
    beaucoup d’amour pour toi!

    1. Coucou très chère,
      je te remercie pour ton super message qui m’a permise de mettre clairement le doigt sur le hic principal : recevoir.
      Hic oui parce que, ça, je n’ai pas appris du tout. Je suis en apprentissage depuis quelques années et ça va beaucoup mieux mais c’est vrai que je ne me rends pas toujours compte quand on veut me donner alors soit je ne réagis pas ou je réagis mal… j’apprends.
      Concernant ma maman, ce n’est pas tout à fait ça. J’ai fait la guérison de ce moment trauma de mon enfance, ce qui me permet justement de vivre et de croire à nouveau dans les gens, de déléguer, d’aimer travailler en équipe, etc…
      Tu n’as donc en rien affecté mon ego de thérapeute qui reçoit des infos fort constructives d’une cliente, bien au contraire. Nous sommes tous humains et c’est avec joie que je reçois l’avis, la remise en question et les outils des autres car ils m’amènent doucement à la solution puis à la guérison.
      De tout coeur, mille mercis, gros câlins et on se voit l’an prochain !
      Beaucoup d’amour à toi aussi, je t’aime ma chère et douce Nini !

  6. Je repasse par ici plus que par messenger alors…
    je n’ai pas douté une nano seconde de te répondre de la sorte puisque cette réponse vient de la profondeur de mon coeur et de l’intelligence de vie qui m’anime, en aucuns cas elle n’est la construction intellectuelle et tronquée de ma tete ! ^^ effectivement nous sommes tous des etres humains, thérapeutes ou pas, nous sommes aussi amenées à ressentir, à vivre, parfois à subir hiihii…
    il est fort intelligent de le prendre de la sorte, comme une opportunité de border davantage ses limites, de se connaitre pour se reconnaitre et ne plus subir, de mettre ces zones douloureuses en lumière pour pouvoir leur permettre de sortir, de se transformer et laisser l’amour reprendre sa place…
    je te le souhaite et je te connais suffisament pour savoir que ton intelligence de vie et ton coeur ont tout pour transcander ce qui doit l’etre, aussi je t’envoies plein d’amour et de soutient, tu sais que ce je suis la si jamais…
    On se voit l’année prochaine avec le plus grand des plaisirs et d’ici la, amour, humour, legereté, calme, et serenité…
    Mi aime à ou petite étoile filante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.